23 août 2014

LES FINANCIERS de RACHEL

Si vous connaissiez ma petite Maman, vous avez sĂ»rement un jour ou l'autre goĂ»tĂ© ses financiers. Lorsqu'elle Ă©tait invitĂ©e, elle offrait très souvent ces petits gâteaux, mais elle ne donnait jamais sa recette.  

La voici. Tous les ingrĂ©dients y sont. Maman les rĂ©ussissait Ă  chaque fois, moi pas.  Il n'y a pas de secret, la cuisson est très importante et c'est Ă  vous d'ajuster afin de trouver la tempĂ©rature qui permettra de leur donner un petit cĂ´tĂ© lĂ©gèrement croĂ»tĂ© et très tendre Ă  l'intĂ©rieur. Certains pâtissiers recommandent de faire fondre le beurre noisette, Ă  vous de voir.  




FINANCIERS de RACHEL


PrĂ©chauffez le four Ă  180 ° ¼ d’heure

200 g sucre glace 
65 g poudre d’amande 
35 g poudre de noisette 
40 g  de farine tamisĂ©e 
4 blancs d’Ĺ“ufs 
130 g de beurre

MĂ©langez les ingrĂ©dients secs, puis incorporez les blancs d’Ĺ“ufs avec une spatule.

Puis versez le beurre fondu tiĂ©di afin d'obtenir une pâte homogène. A vous de tester, certains 
recommandent de fondre le beurre noisette.

Ajoutez 2 Ă  3 gouttes d’amandes amères.

Répartir dans les moules à financiers environ 1 CàS par gâteau (entre rase et bombée)

Cuire Ă  150° (Pour mon four c est plutĂ´t 170 degrĂ©s) assez haut dans le four 35 min pour des financiers de tailles standard. Personnellement, j'utilise le plus souvent non pas les moules classiques Ă  financiers mais un moule en silicone flexipan tartelette carrĂ©e ce qui fait des gâteaux plus petits. Le temps de cuisson est alors de 25 min maximum. 

RĂ©galez-vous ! 

Un peu d'histoire : 
  • Au xviie siècle, de petits gâteaux ovales aux amandes Ă  base d'amande, farine, sucre, beurre et blancs d’Ĺ“ufs Ă©taient prĂ©parĂ©s par les sĹ“urs de l'ordre des Visitandines Ă  Nancy en Lorraine. Ces petits gâteaux appelĂ©s "Visitandines" Ă©taient fabriquĂ©s soit pour pallier la proscription de consommation de viande dans les couvents, soit pour ne pas laisser perdre les blancs d’Ĺ“ufs des Ĺ“ufs dont elles utilisaient le jaune comme fixateur pour leur peinture.
  • La plupart des pâtisseries aux amandes connurent une Ă©clipse après la Renaissance (l'arsenic sentant l'amande amère, on se mĂ©fia pendant des siècles de tout ce qui Ă©tait Ă  base d'amande).
  • Vers 1890, le pâtissier Lasne remit les visitandines au goĂ»t du jour. Comme son magasin Ă©tait tout prĂŞt de la Bourse, sa clientèle se composait en grande partie de financiers dĂ©sireux d'avaler sur le pouce un petit gâteau qui ne salisse pas les doigts. Lasne eut aussi l'idĂ©e de changer la forme ovale de la pâtisserie originelle pour Ă©voquer celle d'un... lingot d'or. Le financier Ă©tait nĂ© !
Source wikipedia


1 commentaire:

Do a dit…

Je ne peux pas en faire sans penser à ma petite Maman qui en faisait Tres régulièrement Si quelqu'un lui demandait la recette, elle lui répondait en lui offrant une boite de financiers ... mais sans la recette qu elle conservait secrète
Je l' embrasse ... Qu est ce qu elle me manque !